< Retour au blog

Déclaration d'impôt : faut-il rattacher son enfant majeur ?

Il est possible de rattacher son enfant au foyer fiscal jusqu’à l’année de ses 21 ans quelle que soit sa situation personnelle, ou jusqu’à l’année de ses 25 ans s’il est toujours étudiant. Si votre enfant est majeur et qu’il respecte les conditions permettant le rattachement, il est judicieux de s’interroger sur les impacts fiscaux dans les deux cas.

Le rattachement aura pour effet d’augmenter le quotient familial. Les deux premiers enfants permettent de bénéficier d’une demi-part fiscale supplémentaire chacun, et à compter du 3ème enfant, chaque enfant fait bénéficier d’une part fiscale complète supplémentaire. Le nombre de parts étant plus important, le montant de l’impôt est alors plus faible.

Toutefois l’avantage fiscal procuré par le quotient familial est plafonné : chaque demi-part permet de réduire d’impôt dans la limite de 1 567 € pour les revenus 2019.

En cas de détachement de l’enfant, et s’il est « dans le besoin », vous avez la possibilité de déduire de votre revenu imposable une pension alimentaire.

Si l’enfant est hébergé gratuitement chez ses parents, l’administration fiscale autorise la déduction d’un forfait au titre du logement et de la nourriture, sans avoir à fournir de justificatif, de 3 535 € au titre des revenus 2019.

Les autres dépenses réalisées par les parents pour l’enfant peuvent être déduites pour leur montant réel. Il convient de conserver les justificatifs en cas de demande de précisions.

La pension alimentaire maximum déductible (forfait + frais réels) est de 5 947 € au titre des revenus 2019.

Si les parents déduisent la pension alimentaire, l’enfant devra, quant à lui, la déclarer en tant que revenus.

Si le détachement reste souvent plus avantageux, il convient de réaliser des simulations. Le choix s’apprécie au cas par cas. Dans certaines situations, le rattachement est plus avantageux fiscalement.

Nous vous invitons à nous contacter afin de déterminer quelle serait l’option la plus avantageuse dans votre cas avant la date limite de dépôt de votre déclaration. Vous pouvez consulter le calendrier fiscal en cliquant ici.